Cours 5 : Maison – ie

Résumé :

La résidence du professeur se trouve dans le quartier de Hakuraku. C’est un petit endroit sympa situé non loin de la gare de Yokohama et à une trentaine de minutes de Shibuya.

Dès que l’on s’éloigne de la gare et de ses alentours très animés, ce n’est pas évident de se repérer dans les petites ruelles résidentielles.

Paul va devoir demander son chemin pour rejoindre la maison de Nakahashi sensei qui se trouve à côté d’un bureau de poste.



Dialogue :

  1. Paul : Sumimasen, yuubinkyoku wa doko desu ka.
    すみません、ゆうびんきょく は どこ です か。

  2. Un passant : Massugu desu.
    まっすぐ です。

  3. Paul : Doumo arigatou.
    どうも ありがとう。


    (Paul arrive chez le professeur.)


  4. Nakahashi sensei : irasshai.
    いらっしゃい。

  5. Paul : Ojama shimasu.
    おじゃま します。

  6. Nakahashi sensei : Douzo, kochira desu.
    どうぞ、こちら です。

  7. Paul : Kirei na ie desu ne.
    きれい な いえ です ね。

  8. Nakahashi sensei : Demo, chotto semai desu.
    でも、ちょっと せまい です。



Traduction :

  1. Paul : Excusez-moi, où est la poste ?
  2. Un passant : C’est tout droit.
  3. Paul : Merci beaucoup.
  4. Nakahashi sensei : Bienvenue.
  5. Paul : Je me permets de rentrer chez vous.
  6. Nakahashi sensei : Je vous en prie, c’est par ici.
  7. Paul : C’est une jolie maison.
  8. Nakahashi sensei : Mais, c’est un peu petit.



Explications :

Phrase 1 :

Sumimasen = excusez-moi / yuubinkyoku = bureau de poste / particule wa は / doko = où / desu = être / particule interrogative ka


Phrase 2 :

Massugu = tout droit
Hidari = gauche
Migi = droite

Hidari et Migi s’utilisent de la même façon que Massugu avec desu :

Hidari desu.
C’est à gauche.

Migi desu.
C’est à droite.


Phrase 3 :

Autre façon de remercier : Doumo arigatou.
Voir d’autres exemples de formules de politesse via ce lien.


Phrase 4 :

Dans le contexte d’inviter son hôte à entrer chez soi, irasshai est traduit par bienvenue. On pourrait aussi le traduire par « entrez donc ».

Nous avons d’autres façons de traduire « bienvenue » selon la situation.

Si vous arrivez au Japon, on peut vous dire « youkoso » qui signifie « bienvenue ». Dans ce cas là, c’est la seule traduction proposée.

Quand on entre dans un magasin les vendeurs nous disent « irasshaimase » que l’on peut traduire par « bienvenue » voire par « bonjour ». Cette formule n’est pas utilisée uniquement dans les magasins. On peut l’entendre dans n’importe quel établissement lorsqu’il y a une notion de client et d’employé. L’employé se doit d’accueillir le client en lui disant « irasshaimase ». C’est un code de bonne conduite et c’est une expression très marquée culturellement.


Phrase 5 :

Ojama shimasu est utilisé notamment lorsque l’on entre chez quelqu’un.

Littéralement, jama signifie dérangement et shimasu faire. Le « o » devant jama permet d’être plus poli avec son interlocuteur.

C’est une expression qui est assez difficile à traduire en français. Tout dépend de la situation. Par exemple, si on entre dans le bureau de son supérieur hiérarchique au travail, on devra proposer une traduction différente du présent dialogue.


Phrase 6 :

Douzo = je vous en prie / kochira = par ici (très poli) / desu = être

Douzo permet d’inviter poliment une personne à faire quelque chose.

Par exemple, le portier d’un hôtel pourrait nous dire « douzo » tout en ouvrant la porte afin d’exprimer : allez-y / entrez donc / je vous en prie.

Autre situation avec « douzo » : un serveur peut vous tendre un menu et vous dire « douzo » ; dans ce cas, on traduit par « voici » ou bien « tenez ».


Phrase 7 :

Kirei (na) = être joli / ie = maison / desu = être / ne = n’est-ce pas.

Kirei est un na-adjectif. Il a deux significations : être joli et être propre.

Lorsque l’on place un na-adjectif devant un nom, la règle veut que l’on conserve le na.

Autres exemples sans placer kirei devant un nom pour le qualifier :

Fujisan wa kirei desu.
Le mont Fuji est beau.

Kono ie wa kirei desu.
Cette maison est propre.
(Ou bien en fonction du contexte : Cette maison est jolie.)

La particule ne ね se traduit par « n’est-ce pas » en langage soutenu et par « hein » en langage familier. C’est une particule qui revient plus ou moins souvent selon les personnes et les habitudes de langage. Nous ne sommes pas obligés de traduire cette particule à chaque fois que nous la rencontrons (si vous regardez un film japonais en VO avec les sous-titres français, vous entendrez souvent « ne » mais vous ne verrez que rarement sa traduction).

Autres exemples :

Samui desu ne.
Il fait froid, n’est-ce pas ?

Kyou wa ii tenki da ne !
Aujourd’hui, il fait beau, hein !


Phrase 8 :

Demo = mais / chotto = un peu / semai = être étroit / desu= être.

Demo est assez facile à utiliser. On le place en début de phrase. On a également la possibilité de le traduire par cependant dans des phrases plus soutenues.

Semai est un i-adjectif et signifie être étroit. Lorsque l’on parle d’une pièce, on le préfère à chiisai qui est lui aussi un i-adjectif et est traduit par « être petit ».

Kono kuruma wa chiisai desu.
Cette voiture est petite.
(kono = cette / kuruma = voiture / particule wa / chiisai = être petit / desu = être)


Cours suivant >

< Cours précédent

Retour au sommaire