La particule mo も

En règle générale, on aborde la particule mo も dans sa fonction d’adverbe traduite par « aussi ». Nous verrons dans cette leçon que mo nous permet de construire de nombreuses expressions indispensables à notre progression en japonais.

  • I. Mo も en tant qu’adverbe « aussi » que l’on place après un nom.
  • II. Mo も combiné avec les particules de で et ni に.
  • III. La formule pour demander l’autorisation : verbe forme en T + mo + ii desu ka.
  • IV. La structure pour exprimer « même si » : verbe forme en T + mo.
  • V. Mo も pour impliquer un grand nombre de choses.
  • VI. Pronoms indéfinis et locutions pronominales indéfinies construits avec le suffixe mo も : daremo (personne), nanimo (rien), daredemo (n’importe qui), nandemo (n’importe quoi), etc.


I. Mo adverbe traduit par « aussi » :

Dans le dialogue suivant, la particule mo も remplace la particule wa は.

1. Nami :
めぐみ  にほんじん です。
Megumi wa nihonjin desu.
Megumi est Japonaise.

2. Akira :
けんたろう も にほんじん です。
Kentarou mo nihonjin desu.
Kentarou aussi est Japonais.




Avec les adverbes de temps, la particule mo も peut remplacer la particule wa は.

きょう も あめ です。
Kyou mo ame desu.
Aujourd’hui aussi, il pleut.

らいねん も とうきょう で はたらきます。
Rainen mo toukyou de hatarakimasu.
L’année prochaine aussi, je travaillerai à Tokyo.




Dans cette phrase, la particule mo も prend la place de la particule wo を.
Bien sûr, on ne peut pas utiliser la particule mo も en dehors d’un contexte précis, tout comme « aussi » ou « également » en français. Mais, il suffit de suivre la même logique qu’en français afin d’employer mo も à bon escient.

わたし  おすし も たべます。
Watashi wa osushi mo tabemasu.
Je vais également manger des sushi(s).




Ici, pour rendre la conversation plus fluide, on peut dire « watashi mo » sans reprendre le verbe « tsukareta » .

1. Megumi :
つかれた!
Tsukareta !
Je suis fatiguée.

2. Kentarou :
わたし も。
Watashi mo.
Moi aussi.




On peut mettre deux particules mo も dans la même phrase.

めぐみ も ポール も るす です。
Megumi mo pooru mo rusu desu.
Paul et Megumi sont absents (ne sont pas à la maison).



II. Mo も combiné avec une autre particule :

Pour indiquer un lieu dans lequel se passe une action, on opte pour la particule de で. On peut combiner de で et mo も pour préciser, voire nuancer, son propos.

日本でもフォーク使います。
Nihon de mo fooku wo tsukaimasu.
Au Japon aussi, on utilise une fourchette.




Lorsque l’on a affaire à un verbe d’état tel que ある aru – voire いる iru -, on adopte la particule ni に .

フランスにも日本庭園あります。
Furansu ni mo nihonteien ga arimasu.
En France aussi, il y a des jardins japonais.

私の家にも猫が1匹います。
Watashi no ie ni mo neko ga ippiki imasu.
Chez moi aussi, il y a un chat. / J’ai aussi un chat chez moi.




Dans le dialogue suivant, la particule ni に est traduite par « pour ».

1. Paul :
僕に日本語難しいです。
Boku ni nihongo ga muzukashii desu.
Pour moi, le japonais est difficile.

2. Léna :
私にも難しいです。
Watashi ni mo muzukashii desu.
Pour moi aussi, c’est difficile.



III. La formule pour demander l’autorisation :

La construction de l’expression pour demander l’autorisation est la suivante :
Verbe forme en T + mo + ii desu ka.

En langage familier, on peut omettre desu ka : Verbe forme en T + mo +ii ?

Les filles ont tendance à ajouter no の en fin de phrase, par exemple :
来てもいいの? Kite mo ii no ? Je peux venir ?

La forme la plus abrégée au tutoiement ne comporte même plus la particule mo も. Exemple : 食べていい? Tabete ii ? Je peux manger ?

. Au vouvoiement (forme polie) :
食べてもいいですか。
Tabete mo ii desu ka.
Puis-je manger ?

. Au tutoiement (forme familière) :
借りてもいい?
Karite mo ii ?
Je peux l’emprunter ?

. Au tutoiement (forme familière abrégée) :
使っていい?
Tsukatte ii ?
Je peux l’utiliser ?




On peut aussi demander la permission de ne pas faire quelque chose avec la construction suivante : Verbe forme négative à la forme en T (nakute) + mo + ii desu ka.

行かなくてもいいですか。
Ikanakute mo ii desu ka.
Puis-je ne pas y aller ?
(Est-ce possible de ne pas m’y rendre ?)

食べなくてもいいですか。
Tabenakute mo ii desu ka.
Puis-je ne pas manger ?
(Pourrais-je ne pas manger ?)




Avec la même construction sans la particule ka か, cette expression implique qu’on n’a pas besoin de faire telle ou telle chose :

行かなくてもいいです。
Ikanakute mo ii desu.
Vous n’avez pas besoin d’y aller.

お箸で食べなくてもいいです。
Ohashi de tabenakute mo ii desu.
Vous n’avez pas besoin de manger avec les baguettes.
(Vous n’êtes pas obligé de manger avec des baguettes.)



IV. La structure pour exprimer « même si » :

La construction est la suivante : Verbe forme en T + mo.
Ensuite, il faut continuer la phrase de manière logique avec un résultat :
« Même si je fais ça, il m’arrive cela. »

薬を飲んでも、ずっと風邪を引いています。
Kusuri wo nonde mo, zutto kaze wo hiiteimasu.
Même si je prends des médicaments, j’ai toujours le rhume.

ストレッチをしても、まだ筋肉痛があります。
Sutorecchi wo shite mo, mada kinnikutsuu ga arimasu.
Même si je fais des étirements, j’ai encore des douleurs musculaires.



V. Pour exprimer un grand nombre de choses :

Dans ces deux premiers exemples, la particule mo も indique un grand nombre d’ordinateurs et de chats ; difficilement traduisible en français.

友達はパソコンを三台も買いました。
Watashi no tomodachi wa pasokon wo sandai mo kaimashita.
Mon ami a acheté trois ordinateurs.

おばあちゃん5匹も飼っています。
Obaachan wa neko wo gohiki mo katteimasu.
Ma grand-mère élève cinq chats.




Dans les deux exemples ci-dessous, on arrive à trouver une traduction qui se rapproche du sens de la particule mo も pour indiquer « un grand nombre de choses » .

車で三時間も掛かります。
Kuruma de sanjikan mo kakarimasu.
En voiture, ça prend trois bonnes heures.

二時間も待ちました。
Nijikan mo machimashita.
J’ai attendu deux longues heures.



VI. Pronoms indéfinis construits avec le suffixe mo も :

どこでもあります。
Dokodemo arimasu.
Il y en a partout.

何もありません。
Nanimo arimasen.
Il n’y a rien.

何回も聞きました。
Nankaimo kikimashita.
Je l’ai écouté un bon nombre de fois.

なんでもあります。
Nandemo arimasu.
Il y a de tout.

誰も居ません。
Daremo imasen.
Il n’y a personne.

いつでも来ていいです。
Itsudemo kite ii desu.
Vous pouvez venir quand bon vous semble.

どれでも良いです。
Doredemo ii desu.
N’importe lequel m’ira.

どうでも良いです。
Doudemo ii desu.
Ça m’est égale.
(Attention, ce n’est pas très courtois)

これからも宜しく。
Korekaramo yoroshiku.
Dorénavant, je compte sur toi.
De nouveau, je m’en remets à toi.
(korekara = dès maintenant)

いつまでも愛してる。
Itsumademo aishiteru.
Je t’aime pour toujours.



En Conclusion :

Au premier abord, les possibilités avec la particule mo も peuvent sembler assez restreintes. Cependant, on s’aperçoit rapidement que cette particule est cruciale à notre évolution en japonais, notamment pour élaborer des expressions très utiles en conversations courantes.

Laisser un commentaire