La particule to と

La particule to s’écrit と en hiragana. Elle a trois fonctions principales : énumération, accompagnement et citation. L’étude des notions de IV à VII permet d’aller plus loin dans la maîtrise de cette particule.

  • I. Énumération.
  • II. Accompagnement.
  • III. Citation.
  • IV. Conditionnel.
  • V. Construction d’adverbes.
  • VI. Pour faire des comparaisons.
  • VII. Pour nommer une chose ou une personne.



I. Énumération.

Dans ce cas, on traduit « ni » par la conjonction de coordination « et », afin d’établir une liste exhaustive.

Voici quelques exemples lorsque l’on veut citer plusieurs noms et que l’on veut élaborer une énumération complète :

犬と猫が好きです。
inu to neko ga suki desu.
J’aime les chiens et les chats.

今日は野菜果物を食べます。
Kyou wa yasai to kudamono wo tabemasu.
Aujourd’hui, je mange des fruits et des légumes.

日本人とフランス人がいます。
Nihonjin to furansujin ga imasu.
Il y a des Français et des Japonais.



II. Accompagnement.

Ici, la particule と to veut dire « avec » ou « en compagnie de » pour désigner son partenaire.

友達とレストランに行きます。
Tomodachi to resutoran ni ikimasu.
Je vais au restaurant avec un ami.

夏子と野球をしました。
Natsuko to yakyuu wo shimashita.
J’ai joué au baseball en compagnie de Natsuko.


Dans l’exemple avec le verbe 会います aimasu (会う au = rencontrer, voir quelqu’un), on peut utiliser soit la particule と to, soit la particule に ni pour désigner la personne que l’on va rencontrer.

今日は同級生と会います。
Kyou wa doukyuusei to aimasu.
Aujourd’hui, je vais voir un camarade de classe.



III. Citation.

  • Elle nous permet de citer ce que l’on pense, dit ou écrit avec des verbes comme omou (思う), kangaeru (考える), yobu (呼ぶ), kaku (書く), iu (言う) :

明日いい天気だと思います。
Ashita ii tenki da to omoimasu.
Je pense qu’il va faire beau demain.

明後日名古屋へ行こうと考えています。
Asatte nagoya he ikou to kangaete imasu.
Je suis en train de réfléchir si après-demain j’irai à Nagoya.

けんちゃんと呼びます。
Kenchan to yobimasu.
On l’appelle Kenchan.

お誕生日おめでとうと絵葉書に書きました。
Otanjoubi omedetou to ehagaki ni kakimashita.
J’ai écrit « joyeux anniversaire » sur la carte postale.

ゆきが私に牛丼を買うと言いました。
Yuki ga watashi ni gyuudon wo kau to iimashita.
Yuki m’a dit qu’elle allait acheter un gyuudon.

めぐみがポールに忙しいと言いました。
Megumi ga pooru ni isogashii to iimashita.
Megumi a dit à Paul qu’elle est occupée.


  • Pour dire s’appeler, se nommer :
    to iimasu (poli) / to moushimasu (langage honorifique ; keigo).

ゆきはると言います。
Yukiharu to iimasu.
Je m’appelle Yukiharu.

田中けんたろうと申します。
Tanaka kentarou to moushimasu.
Je me nomme Tanaka Kentarou.



IV. Conditionnel.

La particule to と placée après un verbe à l’infinitif (forme du dictionnaire), nous permet de construire le conditionnel.
Au même titre que les formes en –tara et –ba.

春になると、桜が見られます。
Haru ni naru to, sakura ga miraremasu.
Quand le printemps arrive, on peut voir les sakura.

わさびを食べると、お腹が痛くなります。
Wasabi wo taberu to, onaka ga itaku narimasu.
Si je mange du wasabi, j’ai mal au ventre.

Le conditionnel formé avec la particule to と est le plus rigide, c’est-à-dire qu’on aurait pu traduire la dernière phrase par : À chaque fois que je mange du wasabi, j’ai mal au ventre.



V. Construction d’adverbes.

  • Après beaucoup de recherches, nous pouvons constater que yukkuri (lentement, doucement) peut s’utiliser en tant qu’adverbe soit avec to, soit sans to, sans pour autant que cela ne change sa signification ou son attribution. Il en va de même avec les autres adverbes de cette liste.

彼はゆっくりと歩きます。
Kare wa yukkuri to arukimasu.
Il marche lentement

ゆっくりと喋ります。
Yukkuri to shaberimasu.
Parler lentement.


  • Autre exemple avec hakkiri qui signifie clairement, franchement.

先生にはっきりと言いました。
Sensei ni hakkiri to iimashita.
Il l’a clairement dit au professeur.


  • Kurukuru signifie enroulement, (mouvement) en rond :

風車がくるくると回ります。
Fuusha ga kurukuru to mawarimasu.
Le moulin tourne (en rond).



VI. Pour faire des comparaison.

  • Avec chigau (違う) qui est traduit par être différent.

中国は日本と違います。
Chuugoku wa nihon to chigaimasu.
La Chine est différente du Japon.


  • Kuraberu veut dire comparer.

日本はフランスと比べると、全然違うと思いますよ。
Nihon wa furansu to kuraberu to, zenzen chigau to omoimasu yo.
Je pense que si on compare la France au Japon, c’est complètement différent.

À noter : dans la phrase ci-dessus, nous avons sciemment utilisé trois particules « to » qui ont chacune leur propre particularité.

  • La première, juste avant kuraberu, nous sert à faire des comparaisons avec les verbes chigau ou bien kuraberu.
  • La deuxième particule to positionnée après kuraberu permet de former le conditionnel que nous avons abordé dans le point IV de cette présente leçon.
  • Et enfin, le « to » devant omoimasu permet de citer ce que l’on pense (point III de ce cours).



VII. Pour nommer une chose ou une personne.

  • On peut utilise « to iu » pour citer le titre d’un livre ou d’un film, le nom d’un lieu, une personne, etc.

吾輩は猫であるという本が読みたいです。
wagahaiwa neko de aru to iu hon ga yomitai desu.
Je voudrais lire le lire intitulé wagahaiwa neko de aru.

わさびという映画を見ました。
Wasabi to iu eiga wo mimashita.
J’ai vu le film wasabi.

桜というホテルです。
Sakura to iu hoteru desu.
C’est l’hôtel sakura.

鎌倉という所に行きました。
Kamakura to iu tokoro ni ikimashita.
Je suis allé dans un lieu qui s’appelle Kamakura.

中村という歴史の先生です。
Nakamura to iu rekishi no sensei desu.
C’est le professeur d’histoire M. Nakamura.



En conclusion :

la particule to cumule les fonctions, cependant, en étudiant graduellement les points abordés dans ce cours, on peut la maîtriser assez rapidement sans trop de peine. C’est bien sûr une particule essentielle à la bonne articulation de nos phrases que l’on soit d’un niveau débutant ou avancé.


Laisser un commentaire